Terumo BCT

Mirasol de Terumo BCT réduit le virus qui entraîne COVID-19 à un niveau en dessous de la limite de détection dans le plasma et les plaquettes

  • Une étude publiée aujourd’hui dans la revue avec comité de lecture, Vox Sanguinis, démontre que la technologie Mirasol Pathogen Reduction Technology (PRT) de Terumo BCT réduit effectivement la charge virale du SARS-CoV-2 dans le plasma et les plaquettes à des niveaux non décelables.
  • Le système Mirasol est conçu pour ajouter un niveau supplémentaire de sécurité au système de distribution des produits sanguins.
  • Dans certaines parties du monde, où Mirasol est homologué, ce dispositif est utilisé pour traiter le plasma des malades atteints du COVID-19 en phase de convalescence[1].

LAKEWOOD, CO. USA 23 avril 2020Vox Sanguinis, une revue médicale avec comité de lecture, a aujourd’hui publié les résultats d’une étude menée par Terumo BCT en collaboration avec les meilleurs chercheurs de l’Université de l’Etat du Colorado. Cette étude a évalué dans quelle mesure le système Mirasol peut traiter les plaquettes et le plasma contre le virus à l’origine du COVID-19.

Les résultats ont ainsi montré que le Mirasol était efficace contre le SARS-CoV-2, le virus à l’origine du COVID-19, lorsque des niveaux élevés de virus sont présents dans les plaquettes et le plasma humains.

Résultats de l’étude[2]

Dans l’étude de Terumo BCT, la charge virale mesurée était en dessous de la limite de détection dans les cultures tissulaires suite au traitement avec la riboflavine et la lumière ultraviolette présents dans le système Mirasol. La réduction moyenne enregistrée dans les charges virales était respectivement de ≥ 3,40 et ≥ 4,53 pour les unités de plasma et les unités de plaquettes.

Mirasol réduit en effet la charge virale du SARS-CoV-2 dans le plasma et les plaquettes à des niveaux non décelables. Les données suggèrent que le processus serait efficace en réduisant ainsi le risque théorique de transmission par transfusion du SARS-CoV-2.

Changer le monde = Nouveaux Pathogènes

La réduction des agents pathogènes avec le système Mirasol est une méthode qui tiendra compte des agents pathogènes émergents et évolutifs étant donné que le taux des épidémies augmente, que les personnes voyagent de plus en plus et que le réchauffement climatique est bien réel.

«Le système Mirasol renforce la sécurité des produits sanguins en réduisant le risque de transmission par transfusion des agents pathogènes connus, mais aussi de ceux que l’on dit émergents», explique Shawn D. Keil, Scientific Affairs, Terumo BCT, et auteur principal de la publication. «SARS-CoV-2 ne sera pas le dernier nouveau virus à apparaître. Utiliser le système Mirasol PRT est donc une approche proactive pour protéger ce qui est à la base de la santé, le sang.»

Dr. Louis Katz, MD, Médecin chef, Mississippi Valley Regional Blood Center, (Centre Régional Sanguin de la Vallée du Mississippi) Davenport, Iowa, U.S.A., affirme: «Une fois de plus, après le HIV et le HCV (le virus de l’hépatite C), il nous est rappelé qu’une intervention proactive comme la réduction d’agents pathogènes pourrait être utile dans des circonstances urgentes et émergentes comme la pandémie actuelle.»

Réduction des Agents Pathogènes et Plasma en phase de Convalescence

Les personnes ayant guéri du COVID-19 présentent des anticorps dans leur sang. Certains professionnels de la santé utilisent du plasma en phase de convalescence pour les patients atteints des formes sévères du COVID-19 afin de renforcer leur capacité à combattre le virus[3]. D’autres envisagent d’utiliser le plasma en phase de convalescence pour apporter une immunité passive aux personnels de la santé, tels que les médecins, les infirmières et infirmiers qui sont exposés aux virus mais ne montrent aucun symptôme. Le système Mirasol peut être ajouté en protection supplémentaire au plasma en phase de convalescence, même s ‘il n’existe aucune preuve que le SARS-CoV-2 puisse être transmis par transfusion.

«L’intérêt d’anticiper en réduisant les agents pathogènes est de sécuriser le sang en cas d’épidémies d’agents pathogènes inconnus, comme cela a été démontré à l’occasion de cette terrible pandémie du COVID-19. La technologie de la riboflavine désactive le SARS-CoV-2, l’agent pathogène responsable du COVID-19. Elle devrait donc être particulièrement utile dans le traitement du plasma en convalescence du COVID-19 et ainsi fournir une sécurité supplémentaire aux produits sanguins standards» explique Dr. Jeffrey McCullough, MD, Professeur Emérite, University of Minnesota Medical School*.

À propos de Mirasol

En utilisant la riboflavine (la vitamine B2) et la lumière ultraviolette, le système Mirasol est conçu pour réduire la charge en agents pathogènes de divers agents responsables de maladies, tels que les virus, les bactéries, les parasites présents dans les composés sanguins avant qu’ils ne soient transfusés aux patients. Le système Mirasol désactive également les globules blancs afin d’aider à réduire certaines réactions transfusionnelles.

Le système Mirasol est marqué CE pour les plaquettes, le plasma et le sang dans son intégralité. Ce système est couramment utilisé dans plus de 20 pays en Europe, au Moyen-Orient, en Afrique et en Amérique Latine. En revanche, ce système n’a pas reçu l’approbation pour une commercialisation sur le marché des Etats-Unis et du Canada.

Il n’existe aucun dispositif ou thérapie approuvés pour le traitement spécifique du COVID-19.

Vous pouvez regarder comment Mirasol fonctionne ici.
Vous pouvez télécharger les photos et le b-roll de Mirasol ici.

[1]Etude financée par Terumo BCT et menée à l’université de l’Etat du Colorado, basée à Fort Collins, Colorado. 
Auteurs: De Terumo BCT: Shawn D. Keil, Susan Yonemura and Nicole K. Dart. Du Département des Sciences Biomédicales du CSU, Fort Collins, Colorado: Izabela Ragan et Richard Bowen. Du Centre de recherche des maladies Infectieuses du CSU, Fort Collins, Colorado.: Lindsay Hartson.

[2]Lire l’article en entier, Inactivation of severe acute respiratory syndrome coronavirus 2 in plasma and platelet products using a riboflavin and ultraviolet light-based photochemical treatment, here.

[3]Le groupe de travail sur la sécurité transfusionnelle de La Société Internationale de Transfusion Sanguine (SITS) recommande, là où cela est possible, l’inactivation des agents pathogènes du plasma pour contrôler les risques résiduels des maladies infectieuses transmises par transfusion et pour dissiper les inquiétudes au sujet de surinfections possibles avec le SARS-CoV-2, le virus à l’origine du COVID-19. Jay Epstein et Thierry Burnouf, au nom du groupe de travail sur la sécurité transfusionnelle de la SITS. Points to consider in the preparation and transfusion of COVID-19 convalescent plasma. Details here
*Dr. McCullough agit à titre de conseiller pour Terumo BCT et est le chercheur principal de l’essai clinique qui implique l’utilisation du système Mirasol pour le traitement de plaquette pour transfusion.

Service lecteurs

Terumo Blood and Cell Technologies
10810 W. Collins Avenue
Lakewood, CO 80215-4440
U.S.A.
+1 303 205 2599
press@​terumobct.com
www.terumobct.com
@terumobct
terumo-bct
terumobct
channel/UC8JAGDWDdxDSir0VJ8-B0sg

Notes aux journalistes

À propos de Terumo BCT
Terumo BCT, leader mondial en technologie de composants sanguins, de l’aphérèse thérapeutique et des thérapies cellulaires, est la seule société à offrir une combinaison unique de collectes d'aphérèse, de transformation de sang total manuelle et automatisée et de réduction des agents pathogènes. Nous croyons au potentiel du sang et des cellules pour faire encore plus pour les patients, qu’ils ne le font aujourd’hui. Cette conviction inspire notre innovation et renforce notre collaboration avec les clients. TERUMOBCT.com

À propos de l’Université de l’Etat du Colorado

Créée en 1870 en tant que Collège d’Agriculture du Colorado, l’Université de l’Etat du Colorado (CSU) est aujourd’hui l’une des universités leaders du pays dans la recherche, avec des crédits de recherche s’élevant à près de 400 millions de dollars. L’Université CSU comprend le campus emblématique de Fort Collins ainsi que CSU-Pueblo e CSU-Global. À Fort Collins, l’Université a un effectif actuel d’environ 33 000 étudiants, dont 4 000 étudiants diplômés et 580 inscrits dans le programme de Docteur en médecine vétérinaire (DVM). Le corps enseignant représente plus de 1 800 personnes qui travaillent dans 8 collèges. Le programme DVM de l’Université se classe régulièrement parmi les trois premiers programmes de médecine vétérinaire du pays.

À propos du Centre de recherche des maladies infectieuses à l’Université de l’Etat du Colorado

Le Centre de recherche des maladies infectieuses (Infectious Disease Research Center, IDRC) de l’Université de l’Etat du Colorado (CSU) offre un environnement de recherche de grande qualité pour faire de nouvelles découvertes scientifiques, développer des vaccins, des méthodes de diagnostic et des agents thérapeutiques pour la détection d’agents infectieux. L’Université CSU fait partie des leaders mondiaux en recherche dans les domaines du virus West Nile, de la tuberculose pharmacorésistante, de la fièvre jaune, de la dengue, de l’hantavirus, de la peste, de la tularémie et d’autres maladies. L’IDRC rassemble le centre Bio-pharmaceutical Manufacturing & Academic Resource Center (BioMARC) qui est une unité BSL3 GMP entièrement fonctionnelle. Cette dernière travaille aux côtés du gouvernement, des fondations, de l’ industrie et des partenaires universitaires pour multiplier les innovations en matière de maladies infectieuses. Par ailleurs, l’IDRC comprend un noyau national dans un réseau régional de laboratoires de confinement biologique, avec plus de 4 500 mètres carré d’espace de recherche BSL3 pour des projets exécutés à l’Université CSU et en partenariat avec beaucoup d’autres intervenants.

Assistance Internationale pour le Mirasol de Terumo BCT
MirasolPRT@terumobct.com

Related images

 

 

Editorial enquiries

Christine Romero
Terumo Blood and Cell Technologies

+1 303 205 2599
press@​terumobct.com

Varsha Lalla
EMG

+31 164 317 033
vlalla@​emg-marcom.com

 

 

Share

 

More news from